Auguste, comte de TALLEYRAND (1770-1832) diplomate, ambassadeur de Louis XVIII en Suisse L.A.S., Zurich 4 juillet 1815, [au général Louis-J Auguste, comte de TALLEYRAND (1770-1832) diplomate, ambassadeur de Louis XVIII en Suisse

L.A.S., Zurich 4 juillet 1815, [au général Louis-Jean-Baptiste Gouvion?]; 3 pages et quart in-4 (petite fente au pli central réparée).
Intéressante lettre sur les débuts de la Seconde Restauration. Concernant la négociation que son correspondant lui a demandé d'entamer avec les Suisses, il a écrit au Ministre d'Autriche pour lui en faire la proposition, «car il est politiquement de la plus haute importance de ne mettre par une démarche inconsidérée aucune puissance contre nous. Vous verrez [...] que toute négociation est devenue aujourd'hui inutile, et que l'Autriche elle-même ne parle que du souverain légitime. Je désire que les Généraux qui commandent dans les départements du Jura et du Doubs prennent encore à temps le seul parti qui peut sauver leur honneur, mais s'ils diffèrent, tant pis pour eux. [...] C'est à ces militaires à voir s'ils veulent se déshonorer entièrement, ou reprendre alors qu'ils en ont encore le temps la route que le devoir leur trace. [...] Aujourd'hui que la lutte est décidée vous sentez qu'on ne peut leur offrir les avantages qu'on leur auroit accordés avant les événements qui mettent Paris dans les mains des Alliés. En arborant le drapeau blanc ils épargnent le sang français, en continuant dans leur révolte ils deviennent responsables de tous les malheurs inutiles qu'ils courent risque d'attirer sur notre patrie»...


Accès abonné
Tous les lots de la vente aux encheres
En savoir plus
Le résultat de ce lot