Carlo BUGATTI (1856-1940) Exceptionnelle table de salle à manger extensible Carlo BUGATTI (1856-1940)

Exceptionnelle table de salle à manger extensible circa 1890 Plateau à décor végétal japonisant en étain marqueté sur le dessus et en bordure à motif d'insectes. Piétement en bois noirci et acajou à cinq pieds à décor de rosaces en cuivre martelé formant calligraphies, motifs floraux et végétaux en étain marqueté, plaques d'os en gradin, colonnes tournées. Cette table se déplie grâce à un système de traverses coulissantes jusqu'à une longueur de 4,15 m, le pied central permettant de conserver une parfaite rigidité du plateau. H. 100 cm L. 180 cm P. 80 cm PROVENANCE > Collection Alessandro Pron > Ancienne collection Francesco Carraro, Venise EXPOSITION > Biennale des Antiquaires, Paris, 2008 BIBLIOGRAPHIE > Catalogue de l'exposition I Bugatti au Musée automobile de Turin 1988, pour des motifs décoratifs similaires. > Marie-Madeleine Massé, Carlo Bugatti au Musée d'Orsay, catalogue sommaire illustré du fonds d'archives Bugatti, RMN, Paris, 2001, pour des formes et motifs décoratifs similaires.Carlo Bugatti, qui a débuté à Milan vers 1880, triomphe en 1902 à l'Exposition Internationale d'Art décoratif moderne de Turin. Cette année-là, son salon de jeu et de conversation reçoit le Grand prix du jury. Ce dessinateur hors pair, également architecte, décorateur, orfèvre et sculpteur, n'a, semble-t-il, jamais quitté l'Europe. Et pourtant, il s'imprègne de la magie des mosquées, des minarets ou des moucharabiehs comme personne! Et révèle des formes et un goût éloignés de ceux de ses contemporains, tous fascinés par le Japon. Cette table raconte l'histoire d'un voyage mystérieux et sensible au pays des lignes arabisantes, des arcs outrepassés, des roseaux et des papillons d'étain et du cuivre estampé et repercé. Carlo Bugatti, ou l'audace d'un homme unique à cheval sur deux siècles… Ce créateur fantasque pousse parfois l'exotisme et le raffinement jusqu'à gainer ses meubles de peau de chameau! Une façon peu ordinaire de sublimer l'architecture d'inspiration islamique qu'il partage avec Hector Guimard ou Alfons Mucha. Les réalisations singulières de Carlo Bugatti sont aujourd'hui conservées dans les plus grandes collections européennes. Père du sculpteur animalier Rembrandt et du constructeur automobile Ettore, Carlo a donné une triple postérité à un nom désormais mythique. Dans l'histoire du meuble, il est considéré à juste titre comme le dernier des anciens et le premier des modernes. Quelques traces d'usage. Belle patine générale, structure fonctionelle et bien rigide. Quelques décollements minimes du décor métallique particulièrement en bordure de plateau. Quelques vis non d'origine à la fixation inférieure des traverses coulissantes. Manque partiel de plaquettes d'os, particulièrement à la jointure des supports tournés et des 4 disques ornant les traverses basses. Exceptional extendable dining table, circa 1890 Plateau with Japanese-tin inlaid vegetal decoration on top and pattern of insects along the edge. Base in ebonized wood and mahogany with five legs decorated with copper hammered roses forming calligraphy, Japanese-tin inlaid floral decor, bone steps ornament, turned columns. This table unfolds through a system of sliding crosspieces up to a length of 4.15 m, the central leg allowing to keep a perfectly rigid plateau H. 39 3/8 Inch L. 70 7/8 Inch P. 31 1/2 Inch D. 0 Inch

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux encheres
En savoir plus
Le résultat de ce lot