Charles-Henry HIRSCH (1870-1948) 6 L.A.S., 1911-1912, à Francis Carco ; 10 pages et Charles-Henry HIRSCH (1870-1948)

6 L.A.S., 1911-1912, à Francis Carco ; 10 pages et demie in-8, une adresse, reliées dans Le Tigre et Coquelicot (Librairie universelle, 1905), in-8, rel. cart., couverture illustrée conservée. Exemplaire truffé de la première édition du Tigre et Coquelicot. Les lettres sont montées en tête du volume et suivies d'un billet au nom de Carco pour la répétition générale de la pièce adaptée du roman par l'auteur (Théâtre Cora Laparcerie, 14 octobre 1923). 22 novembre 1911. Il est très heureux que Sansot ait confié à Carco sa biographie critique, mais lui demande d'attendre Le Sang de Paris : « Ce gros bouquin est, en somme, la résultante de mon effort littéraire de vingt années. Ce qui suivra sera, je l'espère, un renouvellement total »... 25 décembre. Il évoque sombrement son procès, puis parle de l'étude que Carco lui consacre : « Je ne crois pas qu'il faille mêler la personne d'un écrivain à l'explication de son oeuvre, du moment que cet écrivain a le plus caché de lui à ses contemporains. [...] Je ne crois pas qu'un seul fait de ma vie soit dans aucun de mes récits »... Il fournit quelques précisions sur ses origines, et son attitude envers le public, et rend hommage au « jeune talent » de Carco... [1911]. « Le titre probable de votre roman en préparation : Le Rat prêterait peut-être à quelque confusion. Il y a le "rat d'hôtel" inventé ou plutôt baptisé ainsi, je crois, par Jean Lorrain. Quant à la force d'une confession, je la crois moins saisissante, moins active, qu'un récit de l'auteur produisant, sans apparition lui-même, son héros en pleine aventure »... Houlgate [27 février 1912]. Il le félicite pour La Bohême et mon coeur, et sur sa « double promesse » de poète et prosateur... 10 mars. Il lui adresse les bouquins par lesquels il a débuté. « Hélas ! mes vers plus dignes d'attention, ont paru, depuis, au Mercure, à a feue Revue Blanche, et n'ont pas été recueillis »... Il se rappelle au souvenir de Frank Harris : « je lui garde une grande, une fervente admiration ! Voilà, Carco, un professeur d'énergie ! un bel artiste ! » Il invite Carco à tout lâcher pour Jésus-la-Caille... 30 septembre. Il le remercie pour The Rhythm et Le Feu, donne des nouvelles de publications en cours ou à venir, et espère descendre sur la Riviera. « Cela dépend d'Antoine, qui doit monter mon Potru et du directeur de l'Athénée qui a reçu une pièce de Tristan Bernard et de moi »...

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux encheres
En savoir plus
Le résultat de ce lot