SAINT-AMANT, Marc-Antoine Girard, sieur de. Moyse sauvé, idyle héroïque Paris, Augustin Courbé SAINT-AMANT, Marc-Antoine Girard, sieur de.

Moyse sauvé, idyle héroïque Paris, Augustin Courbé, 1653 In-4 (274 x 209 mm) EXEMPLAIRE DE PRESENT, AVEC UNE DEDICACE MANUSCRITE A MARIE DE GONZAGUE, REINE DE POLOGNE. DE LA BIBLIOTHEQUE DES PRINCES GAGARINE EDITION ORIGINALE. Exemplaire sur grand papier, réglé de rose. Vignette gravée d'après Jean Picart et imprimée sur la page de titre. Bandeaux et lettrines gravées sur cuivre. Culs-de-lampe gravés sur bois ENVOI : au verso du faux-titre, en face du frontispice, cette dédicace manuscrite : Serenissimae Reginae Donum Varsavia 24 d(ie) sept. 1654 ILLUSTRATION : frontispice par Claude Vignon gravé par Abraham Bosse représentant le sauvetage de l'enfant Moïse des eaux du Nil, sur ordre de la reine assise dans un somptueux char tiré par trois licornes ; portrait de la dédicataire gravé par Robert Nanteuil à la date de 1653 d'après une peinture de Juste COLLATION : A1 p2 [+ frontispice et portrait] a2 e-i-o4 A-Z4 2A-K4. Le privilège se termine en o4, dont le verso contient le sonnet à la reine de Pologne, et on trouve à la suite la p. 3 marquée A2r, le faux-titre correspond à A1 et est ici placé en tête du volume RELIURE DE L'EPOQUE. Maroquin rouge, décor doré, double encadrement de trois filets avec grands fleurons filigranés aux angles, dos à nerfs entièrement orné de motifs dorés et filigranés, tranches dorées. Etui boîte à dos de maroquin rouge PROVENANCE : Louise Marie de Gonzague Nevers, celle qui fut deux fois reine de Pologne -- bibliothèque des Princes Gagarine, avec cachet et étiquette de cote REFERENCE : Tchemerzine V, 577 Petites restaurations dans les angles de quelques feuillets des cahiers 2H.I. Charnières restaurées Dédiée à la reine de Pologne, Marie de Gonzague, qui épousa Ladislas VII, roi de Pologne, en 1645, et nomma Saint-Amant gentilhomme de sa chambre, l'oeuvre prêta le flanc aux critiques et son insuccès désespéra le poète. Saint-Amant s'était embarqué, le 1er février 1650, à Amsterdam pour aller présenter son Moyse sauvé, auquel il travaillait depuis des années, à la reine de Pologne. Il séjourna quelques mois à la cour et revint par la Suède où il passa l'hiver dans l'entourage de la reine Christine.

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux encheres
En savoir plus
Le résultat de ce lot