AUGUSTE SALZMANN (1824-1872) Jérusalem, Porte des Mograbins 1854. Tirage sur pa AUGUSTE SALZMANN (1824-1872)

Jérusalem, Porte des Mograbins 1854. Tirage sur papier salé, édité par Blanquart-Evrard à Lille en 1856. Issu d'une riche famille d'industriels alsaciens, le peintre Auguste Salzmann est attiré dès son plus jeune âge par les horizons méditerranéens. En 1847, il part en Algérie avec son ami Eugène Fromentin, en 1851, il rencontre le célèbre égyptologue Auguste Mariette dont les travaux le fascinent et en 1853 il demande au Ministère de l'Instruction publique une mission pour aller étudier à Rhodes les traces des derniers chevaliers de l'ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. En réalité, il se rend à Jérusalem, où il veut photographier « tous les monuments de Jérusalem, principalement ceux dont l'origine était contestée »... La datation de nombre de vestiges de Jérusalem faisant alors polémique. Il rapportera environ 150 clichés, qui allient « très harmonieusement ses qualités de peintre à ses compétences d'archéologue, ses vues de détails architecturaux » étant « équilibrées et composées comme des tableaux ». Source : Exposition virtuelle « Voyage en Orient », site de la BnF

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux encheres
En savoir plus
Le résultat de ce lot